Le marathon des expressions illustrées : lancement et appel à contributions !

Article : Le marathon des expressions illustrées : lancement et appel à contributions !
22 décembre 2013

Le marathon des expressions illustrées : lancement et appel à contributions !

Comme certains d’entre vous le savent déjà, j’amorce avec ce billet un projet autour de l’illustration de proverbes, citations ou expressions auquel, je l’espère, vous accepterez de vous associer. Le pourquoi du comment ? J’y viens et j’espère vous convaincre de l’intérêt de cette démarche.

 

Cette semaine on démarre avec ma forme de prédilection : le proverbe. Cette forme de langage me touche tout particulièrement, car elle est très démocratique et imagée, caractéristiques la rapprochant de la caricature. J’aime ce décalage avec le langage courant, ce pas de côté, parfois poétique, ou bien potache, profond ou léger. Ils sont très diversifiés et forment à eux tous un portrait d’une langue, d’une culture.

Par extension, ils représentent un véritable héritage commun à toute l’humanité (si, si, si, je deviens grandiloquente, mais c’est bien vrai!), fruit de la vivacité, de l’humour et de l’inventivité de la pensée humaine.

 

C’est pourquoi je fais appel à vous, mondoblogueurs, blogueurs, lecteurs, pour m’aider à réaliser cette fresque à travers toutes les cultures en me permettant d’illustrer vos proverbes fétiches (ou même vos expressions ou citations). Ils seront tous les bienvenus sur mon adresse mail unprintempspourmarnie@gmail.com!

 

Puisse chacun se délecter des proverbes de son voisin et pour ma part en profiter pour y ajouter mes petits dessins, car c’est ma manière de les apprécier autrement! Alors à vous de jouer ! Je compte sur vous!

 

Je remercie cette semaine Gaius Kowene et Minou Chrys-Tayl qui me permettent grâce à leur contribution de mettre le pied à l’étrier. C’est parti !

 

Gaius-KoweneGaius Kowene 

– « Rêve, bosse et patiente ». Il faut se permettre de rêver, construire des châteaux en Espagne! Ce sont des rêves qui deviennent réalités! Et si vous n’avez pas de rêve ? Qu’est-ce qui deviendra réalité? Il faut travailler dur pour atteindre son rêve. Y mettre tout de son « soi ». Ensuite, attendre patiemment les résultats!  Un dicton africain dit:  » L’homme patient mange des fruits mûrs « .

 

 

Si c’est l’expression « rêve, bosse et patiente » qu’avait tout d’abord choisie Gaïus, c’est finalement ce dernier dicton qui m’a inspiré le dessin qui suit.  Pour ma part j’adore rêvasser, mais j’ai pu constater que, parfois, trop de rêveries nuisent aux réalisations !!

 

L’homme patient mange des fruits mûrs

L'homme patient mange des fruits murs

Minou Chrys-Tayl

 

Minou Chrys-Tayl

 

– Au Cameroun, nous les jeunes, devons-nous réveiller de notre sommeil profond et développer notre  pays car c’est bien connu :  » Tu dors, ta vie dort « . La paresse n’aide pas au progrès. Il faut se battre et travailler dur.

 

 

Bravo pour ce message volontaire ! J’espère que les lecteurs noteront le tee-shirt aux couleurs de cette devise qui représente un véritable objectif de vie pour Minou.

 

Tu dors, ta vie dort

Tu dors, ta vie dort

Dormir ou ne pas dormir, telle semble être la question ! C’est pourtant le sommeil réparateur qui permet aux battants de réaliser leurs projets avec énergie, c’est pourquoi je vous propose  mon propre proverbe pour rester dans le ton :  » A bon sommeil, il n’y a pas de lit du r « . Ce proverbe m’a surtout fait penser au conte de La princesse au petit pois de Hans Christian Andersen, qui paraît contredire le dicton !

 »  Il était une fois un prince qui voulait épouser une princesse, mais une vraie princesse. Il fit le tour de la Terre pour en trouver une, mais il y avait toujours quelque chose qui clochait ; des princesses, il n’en manquait pas, mais étaient-elles de vraies princesses ? C’était difficile à apprécier ; toujours une chose ou l’autre ne lui semblait pas parfaite. Il rentra chez lui tout triste, il aurait tant voulu rencontrer une véritable princesse.
Un soir, par un temps affreux, éclairs et tonnerre, cascades de pluie que c’en était effrayant, on frappa à la porte de la ville et le vieux roi lui-même alla ouvrir. C’était une princesse qui était là, dehors. Mais grands dieux ! de quoi avait-elle l’air dans cette pluie, par ce temps ! L’eau coulait de ses cheveux et de ses vêtements, entrait par la pointe de ses chaussures et ressortait par le talon… et elle prétendait être une véritable princesse !
« Nous allons bien voir ça », pensait la vieille reine, mais elle ne dit rien. Elle alla dans la chambre à coucher, retira toute la literie et mit un petit pois au fond du lit ; elle prit ensuite vingt matelas qu’elle empila sur le petit pois et, par-dessus, elle mit encore vingt édredons en plumes d’eider. C’est là-dessus que la princesse devait coucher cette nuit-là. Au matin, on lui demanda comment elle avait dormi.
« Affreusement mal, répondit-elle, je n’ai presque pas fermé l’œil de la nuit. Dieu sait ce qu’il y avait dans ce lit. J’étais couchée sur quelque chose de si dur que j’en ai des bleus et des noirs sur tout le corps ! C’est terrible ! » 
Ils reconnurent alors que c’était une vraie princesse puisque, à travers les vingt matelas et les vingt édredons en plumes d’eider, elle avait senti le petit pois. Une peau aussi sensible ne pouvait être que celle d’une authentique princesse.
Le prince la prit donc pour femme, sûr maintenant d’avoir trouvé une vraie princesse, et le petit pois fut exposé dans le cabinet des trésors d’art, où l’on peut encore le voir si personne ne l’a emporté. Et ceci est une vraie histoire. »

Tiré du site https://www.iletaitunehistoire.com/.

A bon sommeil, il n’y a pas de lit dur

A bon sommeil, pas de lit dur

Allez, je raccroche stylos et pinceaux et vous dis à bientôt pour une prochaine illustration!

Partagez

Commentaires

Gaius Kowene
Répondre

Wow!
Sacré boulot, chère Marine! Je ne m'attendais pas à un boulot si sublime! Fonce, ma chère! T'as de l'avenir!

marinefargetton
Répondre

Merci à toi Gaïus pour ta participation éclairée!!! Très contente que ça te plaise :) !

yaomariette
Répondre

Rien de mieux qu'une mise en image pour faire vivre ces expressions. Bravo! https://letrangere.mondoblog.org/2013/11/26/cote-divoire-les-expressions-et-proverbes/

marinefargetton
Répondre

Ahahaha!!! J'adore les expressions sur ton lien! Avec ton accord, j'en illustrerai bien une pour un prochain billet!

Mariette
Répondre

Bien sur Marine :)

serge
Répondre

"Est-ce que ma vie peut dormir encore 5 min." trop trop fort , bravo!!!

marinefargetton
Répondre

Merciii! Il me faut ton proverbe absolument!

Olivia Delbarre
Répondre

Bonjour Marine!

Voici un proverbe du Québec:
"Advienne que pourra, s'il neige on pellettera!"

Bien imagé et surtout très révélateur de l'attitude québécoise. En effet, ce sont des gens qui vivent le moment présent et tâchent d'en profiter au maximum. Ce proverbe veut donc dire que si un problème survient, on agira en conséquence. En attendant, il ne sert à rien de s'inquiéter!

Khadim
Répondre

com d'hab les dessins sont top du courage pour la suite du marathon

marinefargetton
Répondre

Merci et bravo à toi pour ton poème de fin d'année!